arret du tabac

L’acupuncture

Méthode faisant partie de la médecine chinoise traditionnelle, l’acupuncture peut s’avérer utile lorsqu’on désire cesser de fumer.

Le traitement

Cette approche alternative est basée sur l’équilibre de l’énergie des méridiens du corps, à l’aide d’insertion de très fines aiguilles dans des points précis. Pour faire diminuer puis éventuellement disparaître l’envie de fumer, ces aiguilles seront posées par l’acupuncteur sur les ailes du nez (le point Chiapi), au-dessus de l’oreille, et sur la main. Le traitement est sans douleur, ne laisse aucune marque, et dure environ 20 minutes.

Une méthode de soutien

En général, un résultat positif est obtenu au bout de deux séances parfois plus, mais chez certaines personnes un seul traitement suffit. Cette méthode seule ne peut toutefois neutraliser complètement le désir de fumer; la motivation du patient est nécessaire pour y arriver. Étant donné que chaque séance apporte une sensation de bien-être et de détente, l’acupuncture constitue un soutien précieux lorsqu’on désire arrêter de fumer. En effet, l’habitude du tabagisme étant une dépendance tant d’ordre physique que psychique et émotionnel, l’acupuncteur en tiendra compte en traitant ces trois plans. Ainsi, le traitement agira conjointement sur la sensation de manque, aidera l’organisme à se désintoxiquer et à gérer certains symptômes de sevrage comme l’anxiété, l’irritabilité et l’insomnie.

L’acupuncture au laser doux

Depuis quelques années, en particulier au Canada, des cliniques proposent le traitement d’acupuncture au laser doux pour arrêter de fumer. Cette thérapie qui fonctionne sur le même principe que l’acupuncture se sert d’un rayon laser d’intensité faible pour stimuler les zones précises mentionnées plus haut, plutôt que les aiguilles. Même si cette approche compte un bon nombre de patients satisfaits, aucune étude scientifique approfondie n’a été effectuée sur le pourcentage réel de réussite de cette méthode pour cesser de fumer. Par ailleurs, aucun effet secondaire négatif n’a été décelé chez les personnes qui y ont eu recours.

Quitter la version mobile